4 étapes pour vendre votre véhicule

poignee-main

Vous n’avez plus l’utilité de votre véhicule, ou vous souhaitez vous en séparer au profit d’une voiture neuve ? Vendre votre voiture ne s’improvise pas. Découvrez dans cet article toutes les étapes à respecter, et les démarches à effectuer pour une vente dans les meilleures conditions.

1. Préparez la vente du véhicule

Tout d’abord, avant même de considérer l’aspect administratif de la vente d’un véhicule, il vous faudra trouver un acquéreur. Pour cela, nous vous recommandons de suivre ces quelques conseils :

Donnez un coup de jeune à votre voiture

Après plusieurs mois ou années d’utilisation, il est parfaitement normal que votre voiture ne ressemble plus exactement à ce que vous avez obtenu à la sortie de l’usine. Il est cependant important que vous fassiez le maximum d’efforts pour en améliorer l’état. En effet, tout comme c’est le cas pour la vente d’un bien immobilier, un petit coup de peinture ou de jet d’eau peut faire toute la différence lorsqu’il s’agit de réaliser la vente au bon prix.

Il est notamment recommandé de procéder au nettoyage intégral de votre voiture (intérieur et extérieur), en ayant recours à un professionnel au besoin.

Si vous avez de petites réparations à effectuer, n’hésitez surtout pas. Débourser quelques dizaines d’euros vous permettra parfois d’augmenter le prix de vente substantiellement.

Evaluez le prix de vente de votre véhicule

Vous disposez de deux options majeures pour évaluer la valeur de votre voiture, et il est intéressant de les utiliser en combinaison.

Avoir recours à l’évaluation obtenue sur le site de l’Argus vous permettra d’estimer la valeur de votre véhicule en fonction de son usage et de son ancienneté.

Observer les ventes récentes réalisées pour des véhicules disposant de caractéristiques similaires au votre vous permettra également de jauger de l’offre et de la demande pour votre modèle et sa condition.

Postez votre annonce sur Internet

Vous disposez de nombreuses différentes options lorsqu’il s’agit de décider où mettre votre véhicule en ligne, toutefois, passer par internet présente de nombreux avantages :

  • C’est souvent gratuit
  • Cela vous permet d’atteindre un public très large, à l’échelle nationale ou internationale.
  • C'est très simple, et cela vous fait gagner du temps.

 

Attention, si vous avez décidé d’accompagner votre annonce de photos (ce que nous vous recommandons fortement), n’y laissez pas figurer votre plaque d’immatriculation, car celle-ci pourrait être utilisée à des fins criminelles.

Considérez le meilleur moyen de paiement

Vous disposez de nombreuses options pour vous faire payer à la vente du véhicule.

D’ordre général, il est préférable d’éviter un règlement en liquide, car celui-ci ne laisse pas de trace, et vous ne bénéficierez pas de protection en cas de problème.

Un paiement en ligne est une autre solution, mais ce n’est pas nécessairement le meilleur moyen de paiement. D’une part, car il est possible que le paiement soit opposé par la suite, d’autre part, car cela prend souvent un petit peu de temps avant que celui-ci ne soit effectivement disponible sur votre compte bancaire.

Le paiement par chèque est fortement recommandé, toutefois veillez à vous assurer d’être payé en chèque de banque et non en chèque classique. En effet, les chèques de banque étant émis par la banque elle-même, ils vous fournissent une garantie bien plus efficace qu’un chèque classique qui pourrait se révéler sans provisions.

2. Réunissez les documents nécessaires à la vente

Documents

Afin de pouvoir procéder à la vente de votre voiture, il vous faudra disposer d’un certain nombre de documents ; votre carte grise, un certificat de situation administrative, une preuve de contrôle technique, des informations sur votre véhicule.

La carte grise

Pour pouvoir vendre votre véhicule, il est absolument indispensable que deux conditions soient réunies. Vous devez être le propriétaire légal, et les informations doivent être à jour.

Le propriétaire légal est celui dont le nom est inscrit sur la carte grise de la voiture. Si vous partagez la propriété de votre véhicule avec un tiers, il vous faudra donc disposer également de sa signature pour que la vente soit conclue.

Si les informations présentes sur la carte grise sont erronées, il s’agit également d’un obstacle à la vente (et pourrait également vous exposer à une amende). Si vous avez déménagé, par exemple, et que votre adresse a changée, assurez-vous de signaler ce changement. Vous pouvez le faire rapidement en passant par un site comme Eplaque.

Le certificat de situation administrative

Un certificat de situation administrative est également appelé un certificat de non-gage. Il permet de vérifier que le véhicule n’est pas déjà gagé, et que personne ne s’opposera à la vente du véhicule. Le document doit avoir été obtenu au maximum un mois avant la date de la vente.

Pour demander votre certificat de situation administrative, il vous suffit de vous rendre en préfecture, ou d’en faire la demande gratuitement en ligne sur le site du système d’immatriculation des véhicules.

La preuve du contrôle technique

Si votre véhicule a plus de 4 ans d’ancienneté, et si celui-ci n’est pas exempté de contrôle technique (dans le cas d’un véhicule sans permis par exemple), alors il vous faudra également disposer d’une preuve de contrôle technique.

Celle-ci doit dater de moins de 6 mois si vous avez passé le contrôle sans problème, et de moins de deux mois dans le cas où une contre-visite a été requise par votre garagiste.

Les informations sur le véhicule

Au remplissage des documents de cession, il vous faudra également indiquer un certain nombre d’informations sur l’objet de la vente. On pourra notamment citer :

  • Le numéro d’immatriculation
  • Le numéro d’identification du véhicule
  • La date de la première immatriculation
  • La marque, le type, genre et dénomination commerciale du véhicule
  • Le nombre de kilomètres inscrits au compteur
  • Le numéro et la date du certificat d’immatriculation.

 

3. Faites la déclaration de la vente

Main signe papier

La déclaration de la vente du véhicule n’est désormais plus possible en préfecture et il vous faudra donc vous rendre directement sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS). En cas de besoin, vous pouvez tout de même vous rendre en préfecture pour obtenir de l’assistance.

Créez votre compte sur le site de l’ANTS

Vous disposez de deux options pour accéder à votre compte ANTS.

  • Via votre compte France Connect (identifiants et mot de passe de votre compte impots.gouv.fr, ameli.fr ou ldn.laposte.fr).
  • En créant un compte directement sur le site de l’ANTS. Notez cependant que si vous choisissez ce moyen d’identification et que votre véhicule comporte une immatriculation au format AA 123 AA, il vous faudra également vous munir du code à 5 chiffres figurant sur la lettre que vous aurez reçue avec votre carte grise.

 

Téléchargez et remplissez le certificat de cession

Il vous faudra ensuite remplir le certificat de cession (formulaire cerfa 15776*01), lequel comporte deux exemplaires, un pour vous et l’autre pour l’acquéreur.

Conservez votre code de cession

A l’issu du téléchargement des documents nécessaires, un code de cession vous sera communiqué. Celui-ci est à conserver, car il vous faudra le donner à l’acquéreur et facilitera les démarches administratives pour l’obtention de la nouvelle carte grise.

4. Transmettez les documents demandés à l’acquéreur

Echange papiers

A l’issue de la procédure de vente, il vous faudra communiquer plusieurs éléments à l’utilisateur :

  • Le second exemplaire du certificat de cession
  • Le certificat de situation administrative ou de non-gage
  • La preuve de passage du contrôle technique
  • La carte grise complète du véhicule. Celle-ci doit être barrée, comporter la mention « vendu le XX/XX/XXXX/H », et être signée par le vendeur.
  • Le code de cession obtenu via l’ANTS.

Article précédent

terminal illustration
Service client

Avez-vous une question ou un problème avec votre réservation ?

timo waving
Sécurisé